Abel FERTE : nouveau président de EMPLOIAGRIVITI51

Le 18 juin, l’assemblée générale des deux structures marnaises a mis en avant la croissance de l’activité. Le Conseil d’administration a aussi procédé à la nomination d’un nouveau président : Abel Ferté.

Suite à la création de la marque EMPLOIAGRIVITI51, le développement d’une politique de communication axée sur les réseaux sociaux et la promotion directe auprès des prescripteurs portent leurs fruits dès 2017 et s’accélèrent en 2018.

Ouverte mi-mars 2017, la page Facebook EMPLOIAGRIVITI51, est un véritable vecteur de recrutement de salariés et de promotion des structures auprès des agriculteurs et viticulteurs marnais via la mise en ligne d’offres d’emploi et de publications. En 10 mois, 259 personnes se sont abonnées à la page Facebook en 2017 et elles ne sont pas moins de 661 à mi-juin 2018. Grâce aux réseaux sociaux, les travaux saisonniers viticoles se sont développés au sein du Groupement d’Employeurs (GE) portant à 52 % les heures travaillées en viticulture au lieu de 32 % en 2016. L’activité saisonnière représente 94 % des heures effectuées par les salariés du GE.

La présence « terrain » accentuée, avec pas moins de 30 interventions auprès d’OPA, établissements scolaires et partenaires de l’emploi, ainsi qu’une politique de fidélisation des salariés contribuent à cette dynamique positive marquée par une croissance de 54,5 % des heures travaillées pour le GE avec un quasi doublement des salariés. Le Service de Remplacement a suivi la tendance et a vu son activité augmenter de plus de 7 % en 2017 qui dépend à 68 % des congés paternité et maternité, arrêts de travail et accès au répit : raison pour laquelle Bertrand Deyris, Sous-Directeur de la MSA Marne Ardennes Meuse, était l’invité des assemblées générales ce 18 juin (Voir encadré).

Passage de relais pour Julien Bricquet

Abel FERTE

Après six ans de mandat comme président des Service de Remplacement Marne et Groupement d’Employeurs Agricoles Viticoles de la Marne, Julien Bricquet a décidé de laisser sa place pour profiter pleinement de sa future paternité et permettre au nouveau président, Abel Ferté, d’apporter des idées nouvelles pour le développement des structures. Membre du Bureau des JA de la Marne, Abel Ferté est agriculteur et apiculteur sur la commune de Cernon. Julien Bricquet, membre des JA de la Marne, reste au conseil d’administration du GE aux côtés de Mickaël Jacquemin, vice-président SR et GE, Nicolas Kunysz, vice-président des JA de la Marne, Hugues Peirera, représentant le Syndicat Général des Vignerons, Charles-Henri Dupont, membre du Bureau du SR, président du Groupe des Jeunes Vignerons. Ils sont d’ailleurs des contacts privilégiés pour les agriculteurs et viticulteurs marnais qui peuvent échanger avec eux sur les services d’EMPLOIAGRIVITI51.

 

 

Bertrand DEYRIS, Sous-Directeur de la MSA Marne Ardennes Meuse en charge de l’action sanitaire et sociale et de l’animation des territoires sur la politique d’action sociale MSA, est intervenu à la demande du Service de Remplacement pour mieux faire connaître la mesure d’aide au répit initiée en 2017.

AIDE AU REPIT : 8 agriculteurs marnais ont fait appel au Service de Remplacement Marne en 2017 – 816 heures

Plus de quatre millions d’euros de budget c’est ce dont dispose la MSA Marne Ardennes Meuse pour l’action sanitaire et sociale (ASS) : « c’est une redistribution de nos cotisations » comme l’a rappelé Isabelle Fourquet administratrice MSA et membre du Conseil d’administration du SR, appuyée par de jeunes agriculteurs qui admettent « que l’on râle quand il faut payer les cotisations » mais estiment que cette enveloppe doit être maintenue et la MSA défendue. Hervé Lapie, président de la FDSEA 51, a d’ailleurs appelé Monsieur Deyris à « valoriser plus l’action de la MSA » auprès des agriculteurs.

Avec ce budget ASS (action sanitaire et sociale) la MSA finance entre autres l’aide au remplacement en partenariat avec le Service de Remplacement (SR) Marne. Et si les remplacements pour maternité et paternité sont majoritaires dans l’activité du SR (58 %), depuis 2017 une nouvelle aide au remplacement a été développée à la demande du Gouvernement (plan de consolidation et de refinancement de l’agriculture) : il s’agit du remplacement pour épuisement professionnel ou burn-out pour aider les agriculteurs à surmonter des difficultés liées à leur activité professionnelle parfois compliquée. Une aide utilisée par huit agriculteurs en 2017 qui ont fait appel au SR pour se faire remplacer et s’accorder du temps pour se soigner, se retrouver, prendre du recul sur la situation.

La MSA 51-08-55 a choisi de reconduire le dispositif en 2018 – avec le soutien du Crédit Agricole – en poursuivant le financement de l’intervention du SR Marne sur 10 jours (175€ par jour), avec un renouvellement possible selon les situations. L’épuisement professionnel doit être formalisé par un certificat médical. En parallèle, un accompagnement social personnalisé est mis en place par un travailleur social de la MSA. Nouveauté pour 2018 : l’ouverture de cette aide au répit aux salariés agricoles (sans remplacement). Le service spécial « accompagnement des crises agricoles » de la MSA est ainsi à l’écoute des agriculteurs pour trouver les meilleures solutions sociales, économiques et financières – en lien avec la cellule REAGIR : Valérie Noiville-Léger au 03 26 40 87 92.